,

Le bonheur est dans ton cul

Ho ho hardi lecteurs, détrompez-vous, je ne vais pas tomber dans la mièvre facilité de déblatérer sans fin sur des faits divers crapuleux comme l’histoire du bébé snipé à coup de caillasse (BOOM HEADSHOT) par des indépendantistes fascistes corses, ni de l’attaque des clones australiens déjouée par CSI Bourg-en-Bresse, ni même encore des taulards cannibales à qui on apprend à danser la Macarena et Thriller pour travailler plus tard dans le cirque Pinder.

Non, je chie sur Boingbien404_suce_mes_boules.com, tous ces sites yuppies qui raclent les caniveaux et qui broutent les parts de marchés de Télé Moustique et du Nouveau Détective. No Futur mérite mieux que ça, vous méritez mieux que ça.

Je vais donc plutôt vous parler du Bonheur. Vous savez, cette chimère inatteignable qui vous pousse à acheter une nouvelle cravate tous les 10 jours (conseil : la soie c’est génial), à manger bio et à faire du sport. Le bonheur donc est…

*DRING*
*DRING*

Ha, excusez moi, mon sucemaberry sonne.

« Yo, ho salut Steve, ça fart, gros ? »
« Non non, viens pas me les briser avec ton téléphone à la con, je suis trop fidèle à sucemaberry, j’ai un livechat 3G avec des petites putes roumaines mineures compris dans mon forfait pro, et ça coco, ta boite fair trade ne pourra jamais rivaliser avec ça ! »
« Comment ? Tu m’appelles pour me parler d’un lancer de MacBook Air sur des stagiaires ? Ho mais c’est super dangereux ça ! J’apporte ma cam’ et les bières !! »

Hum, chers lecteurs, désolé mais le Bonheur attendra encore un peu, on va mutiler du stagiaire et ça, c’est MON bonheur. Question de priorité.

Sur ce, une image prout lol suce mon gland -Ho-Ho la bite à toto :

Toi aussi Patron, si tu votes à droite, tu auras droit à tes 72 sécrétaires salopes au paradis !

Je peux te souiller ?

Cet été, abandonnez votre Crocky adoré